Actualité

Les femmes entrepreneures s’imprègnent de la Zlecaf

Après le secteur privé, c’est au tour des commerçantes et femmes entrepreneures de s’imprégner des différentes thématiques liées à la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf). Le sujet fait l’objet depuis le 1er juillet, d’une série d’ateliers organisés par le ministère du commerce et la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), avec le concours de l’UE.

Concrètement, il s’agit pendant deux semaines de présenter aux 350 opératrices économiques participantes, les opportunités qu’offrent le mécanisme et les mesures prises par le Togo pour en tirer un meilleur parti, les pôles d’attraction pour les marchandises exportées par le Togo, ainsi que les documents exigés lors des exportations.

Les rencontres, prévues jusqu’au 15 juillet à Lomé, Kpalimé, Atakpamé, Sokodé, Kara et Dapaong, sont également l’occasion d’exposer les obstacles et contraintes liés aux mesures non tarifaires rencontrés sur les marchés étrangers.

Avec ses 1,2 milliard de consommateurs, la Zlecaf exige “une parfaite compréhension et maîtrise des procédures ainsi que des conditions auxquelles les marchandises doivent satisfaire pour bénéficier de la préférence continentale”, explique le Secrétaire général du ministère du Commerce, Talime Abe.

En rappel, la Zlecaf est officiellement entrée en vigueur depuis le 1er janvier 2021.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Soyez toujours les premiers sur l'Actualité Economique

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

VALEURS AJOUTEES will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.