L'expert

LE SYSTÈME DE CONTRÔLE INTERNE

LE SYSTÈME DE CONTRÔLE INTERNE

Lorsqu’une entreprise atteint un certain niveau de développement, les décideurs, doivent dans le cadre d’une bonne gouvernance, déléguer les pouvoirs. Mais cette délégation des pouvoirs doit être accompagné par la mise en place d’un système de contrôle interne qui doit guider l’action des opérationnels pour éviter un éventuel dysfonctionnement

par le Dr. Abderrahim AMEDJAR – Expert Financier

Le contrôle interne est un système d’organisation . Le champ d’application du contrôle interne était autrefois limité au système d’organisation comptable et avait pour objectif d’éviter les fraudes et les erreurs involontaires. Le champ d’application du contrôle interne est aujourd’hui étendu à l’ensemble des systèmes de l’entreprise et tend de plus en plus à e fondre dans le système qualité de l’entreprise ;

En 1994, l’International Federation of Accountants (IFAC) propose une définition qui étend le champ d’application du contrôle interne à la gestion des activités, mais en précisant nommément qu’il comprend les enregistrements comptables : “ Le système de contrôle interne est l’ensemble des politiques et procédures (contrôles internes) mises en œuvre
par la direction d’une entité en vue d’assurer, dans la mesure du possible, la gestion rigoureuse et efficace de ses activités. Ces procédures impliquent le respect des politiques de gestion, la sauvegarde des actifs, la prévention et la détection des fraudes et des erreurs, l’exactitude et l’exhaustivité des
enregistrements comptables, et l’établissement en temps voulu d’informations financières fiables”. Le contrôle interne a donc pour but :

  • De sauvegarder le patrimoine de l’entreprise, par la mise en
    œuvre de procédures qui évitent les erreurs et les fraudes ;
  • D’améliorer les performances de l’entreprise, par la mise en œuvre de procédures efficientes.

L’entreprise est un système ouvert. C’est une entité d’un environnement en perpétuel changements et qui connaît de profondes mutations. Les entreprises sont donc contraintes de multiplier leurs efforts pour s’adapter. Des stratégies sont mises en œuvre, et plusieurs processus sont développés, pour explorer de nouveaux modes de penser et maîtriser, conséquemment, les nouvelles données de l’environnement.
Dans ce contexte, elle est confrontée à de multiples risques externes mais également internes qui doivent être gérés correctement. Dans une phase préliminaire, la maîtrise des risques consistent en l’identification et l’analyse des facteurs susceptibles d’affecter la réalisation de ses objectifs, mais d’une manière bien structurée, il est nécessaire de disposer de
méthodes permettant d’identifier et de maîtriser les risque et réaliser les objectifs d’une entreprise tout en contribuant au développement territorial.
L’intérêt principal de cet article est de mettre en relief l’importance et le rôle du contrôle interne dans la bonne gouvernance de l’entreprise et son impact sur le développement territorial et régional.
Le chef d’entreprise doit toujours se poser les bonnes questions telles:

  • Le contrôle interne assure-t-il la protection de mon
    patrimoine et la fiabilité de l’information comptable ?
  • Le recours au contrôle interne me procure-t-il suffisamment d’assurance et aux tiers contre d’éventuels risques d’erreurs et surtout de fraudes ?

Pour assurer une bonne gouvernance par la mise en place d’un système de contrôle interne efficace et contribuer au développement de votre entreprise rapprocher vous d’un expert financier qui vous montrera les obstacles de votre procédure d’instauration du contrôle interne, qui vous apprendra ainsi qu’à votre comptable comment vous assurer d’une bonne applicabilité de ce contrôle interne.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page