Actualité

Importations : Pénurie de riz « menaces » et si le marché local se décidait à prendre la relève ?

Le Groupement des importateurs de riz du Cameroun (Girc) a récemment alerté les autorités sur de sérieuses menaces de pénurie de cette denrée sur le marché à brève échéance. En conférence de presse en fin de semaine dernière, ils ont indiqué que le pays ne dispose actuellement que d’un modeste stock de 200.000 tonnes.

Le stock disponible se situe en deçà de la demande nationale. La demande nationale, note-t-on, était évaluée à 576.949 tonnes en 2020, pour une production locale de 140.170 tonnes – à peine couvert 24% de la demande – pendant la même période. Selon un rapport de l’institut national de la statistique (INS), les quantités de riz importées étaient passées de 561.112 tonnes en 2018 à 894.486 tonnes l’année suivante, représentant une hausse de 59,4% pour 231,8 milliards de FCFA, en augmentation de 60,9%

Lorsqu’on imagine le temps nécessaire pour les procédures d’importation, de commande, de chargement, de déchargement et de ventilation-à travers le pays, l’alerte du Girc est à prendre très au sérieux. Rappelons-nous que le riz est, l’une des denrées les plus consommées au Cameroun aussi bien en ville qu’à la campagne. Comme c’est souvent le cas avec les produits de grande consommation massivement importés, le gouvernement attendra certainement la dernière minute pour mobiliser sa logistique bureaucratique. Et si le marché local saisit cette opportunité afin de marquer son territoire sur la production, distribution, commercialisation de cette denrée sur le territoire national à forte échelle ?

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page