Actualité

Energy Access Relief Fund obtient 68 millions $ pour financer 90 sociétés axées sur l’énergie en Afrique et en Asie

Un consortium d’investisseurs et d’institutions de financement du développement ont décidé de la mise sur pied d’un fonds. Il apportera des financements à court terme à des sociétés d’énergie africaines et asiatiques confrontées aux difficultés d’accès aux financements en raison de la covid-19 , dénommé « Energy Access Relief Fund (EARF) » a attiré des capitaux d’un montant de 68 millions $ lors de sa première clôture. Le véhicule géré par le Social Investment Managers and Advisors (SIMA) apportera sous forme de prêts à court terme, des financements à près de 90 sociétés axées sur la fourniture d’énergie en Afrique subsaharienne et en Asie.
Une coalition d’investisseurs et d’institutions financières de développement est à l’origine de la création de l’EARF. Ces investisseurs qui en majorité mènent des opérations sur le continent africain espèrent mobiliser à terme, 80 millions $ pour assurer l’accès à l’énergie à au moins 20 millions de personnes en Afrique subsaharienne et en Asie.
« La structure financière flexible et innovante de l’EARF associe différents types de capitaux pour offrir des prêts à faible taux d’intérêt et des liquidités […] Des institutions telles que le CDC Group, la DFC, le FMO et bien d’autres mobilisent du capital pour assurer la survie des petites et moyennes entreprises et étendre l’accès à l’énergie aux 800 millions de personnes vivant sans électricité », a fait savoir Geoff Manley, responsable de l’équipe Accès et efficacité énergétiques au sein du CDC Group.
Le Fonds soutiendra des entreprises engagées dans la fourniture de solutions d’énergie qui connaissent des difficultés d’accès aux financements, du fait de la situation économique et sanitaire liée à la pandémie de covid-19. Une analyse du SIMA sur des entreprises d’énergie éligibles à un financement de court terme dans 50 pays a permis de montrer que 77% des emprunteurs potentiels ont besoin d’une aide financière d’urgence pour rester à flot et éviter de prendre des mesures drastiques telles que la suspension de leurs opérations

Source: Agence ecofin

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Soyez toujours les premiers sur l'Actualité Economique

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

VALEURS AJOUTEES will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.