Actualité

Cacao et café : le Cameroun lance un nouveau guichet de subventions doté de 6,3 milliards de FCFA en 2021

Le Fonds de développement des filières cacao et café (Fodecc) a présenté ce 6 juillet à Yaoundé, la capitale du Cameroun, son nouveau guichet de subventions de 6,3 milliards de FCFA pour les producteurs de cacao-café.

« Le Guichet producteurs est le nouveau mécanisme qui va permettre aux producteurs de cacao et/ou de café, des différents bassins agricoles du pays, de rentrer directement en possession des subventions gouvernementales de masse ou à la carte. Il s’agit d’un dispositif qui va révolutionner les filières cacao-café en repositionnant les agriculteurs locaux au cœur de la compétitivité du secteur grâce à une information de choix, à des aides ciblées », a expliqué Samuel Donatien Nengue, administrateur du Fodecc.

Il a précisé que pour l’exercice 2021, les enveloppes budgétaires s’élèvent à 6,3 milliards de FCFA. Mais elles sont appelées à croître de manière exponentielle pour atteindre 50 milliards de FCFA, dans cinq ans après la période de rodage.

Selon le responsable, le Guichet est ouvert à tous les producteurs. Trois types de subventions classées en deux grandes catégories sont concernés par le Guichet producteurs. La première concerne les subventions de masse constituées d’intrants agricoles ; c’est-à-dire engrais, semences, plants et produits phytosanitaires. Cette catégorie est ouverte à tous les producteurs de cacao et de café sans aucune discrimination. Il s’agit d’environ 600 000 producteurs, selon les chiffres officiels. Ici, l’on fait ainsi référence à ceux qui exploitent une superficie allant de 200 m2 à 10 hectares.

Les catégories 2 et 3 portent sur les équipements et machines agricoles, ainsi que les infrastructures de soutien à la production. Ces types de subventions se font à la carte et appellent à une autre forme d’organisation et à  des conditions un peu plus importantes, avec notamment la présentation d’un plan d’affaires.

À terme, l’objectif gouvernemental est d’augmenter la production nationale de cacao à 640 000 tonnes à l’horizon 2030, contre 257 151 tonnes au cours de la saison 2019-2020. Pour ce qui est du café, la production ciblée est 160 000 tonnes contre 22 000 tonnes actuellement.

 

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Soyez toujours les premiers sur l'Actualité Economique

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

VALEURS AJOUTEES will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.