Actualité

Le ministre des Finances met un terme à une pratique de prélèvement de 1000 FCFA prescrit par les compagnies d’assurance aux automobilistes

Le ministre camerounais des Finances, Louis Paul Motazé, dans une lettre circulaire, le 11 août a prescrit aux responsables des compagnies d’assurance en activité au Cameroun, de mettre un terme à un prélèvement de 1000 FCFA imposé aux automobilistes, au moment de la souscription de l’assurance automobile.

Il écrit, « Suite à une concertation avec les présidents des syndicats nationaux de transports publics de voyageurs, il m’est revenu que vous prélevez aux assurés une somme supplémentaire de 1000 FCFA lors de la souscription des polices d’assurance de responsabilité civile automobile obligatoire, au titre de leur contribution aux charges de fonctionnement de la commission tripartite Etat-assureurs-syndicats… A cet effet, j’ai l’honneur de préciser à votre attention que ce prélèvement est indu ».

Après avoir rappelé que les charges de fonctionnement de la commission tripartite Etat-assureurs-syndicats doivent être exclusivement supportées par l’Association des sociétés d’assurance du Cameroun (Asac), le ministre des Finances demande aussitôt aux assureurs « de mettre immédiatement un terme à cette pratique illégale ». Cette décision a été saluée par la Fondation camerounaise des consommateurs (Focaco), qui se réjouit de ce que « le ministre Louis Paul Motazé  vient de rétablir les droits des consommateurs des produits d’assurance ».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Soyez toujours les premiers sur l'Actualité Economique

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

VALEURS AJOUTEES will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.