Actualité

La société Cimencam plaide pour une hausse du prix du sac de ciment pouvant atteindre 1200 FCFA

Luc Magloire Mbarga Atangana, le ministre du Commerce, a reçu le 14 septembre à Yaoundé, une délégation conduite par l’administrateur directeur général (ADG) de LafargeHolcim Maroc Afrique (LHMA), actionnaire majoritaire de Cimencam, l’un des principaux producteurs de ciments au Cameroun. À l’issue de cette réunion, l’on apprend que Cimencam a déclaré qu’à cause de l’augmentation du prix du clinker sur le marché international, principal produit qui permet de fabriquer le ciment, tous les sacs de ciment Cimencam devraient normalement voir leur prix augmenter de 1200 FCFA.

« Ça représente entre 2 et 3 milliards de FCFA de coûts supplémentaires par mois. Cimencam fait face à ces charges. Si on répercutait ces charges sur le prix de vente, le sac serait à plus de 6000 FCFA. Nous sommes venus voir avec M. le ministre comment nous pouvions réduire une partie de ces coûts via les charges fiscales, ou alors voire comment une partie de ces coûts pouvaient être répercutée sur le prix du ciment. (…) La question c’est que faire des 1200 FCFA supplémentaires par sac ? Comment gérer cela dans le futur ? », a déclaré l’ADG de LHMA, Xavier Saint-Martin Tillet.

Et le président du conseil d’administration de Cimencam, Yves Mbele Ndoe, d’ajouter : « Les coûts de production du ciment sont très variables compte tenu des contraintes sanitaires et économiques. Nous sommes venus pour voir dans quelle mesure l’État pourrait aider cette société à continuer de produire de façon acceptable ».

En attendant la réponse du gouvernement, l’on se rappelle que le ministre du Commerce a, lui-même, adressé une correspondance, le 2 septembre dernier, à la directrice générale de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC), Ngozi Okonjo-Iweala, au sujet de la « dérégulation sans précédent des échanges commerciaux internationaux ». « À titre d’exemple, entre janvier et juin 2021, les prix du clinker, du fer à béton et du gypse ont fait un bond respectif de 100%, 95,54% et 60% par rapport à la même période en 2020, tandis que ceux du blé, du soja et du maïs se sont accrus de 31,6%, 6%, 73% et 98,4% et que le coût du fret maritime a été multiplié par trois », admet Luc Magloire Mbarga Atangana.

De ce fait, prévient le ministre du Commerce, des « ajustements de prix ne sont (…) pas à exclure dans le futur, notamment dans le secteur des matériaux de construction, secteur dont la dernière homologation des prix remonte de dix ans en arrière au moins, dans un contexte diamétralement différent ». Pour l’heure, le gouvernement maintient le prix du sac de ciment (50 kg) à 4 900 FCFA à Yaoundé, la capitale du pays, tandis qu’à Douala, où se trouve la principale usine de Cimencam, le même sac de ciment devrait est vendu à 4300 FCFA. (Source : Investir au Cameroun)

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Soyez toujours les premiers sur l'Actualité Economique

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

VALEURS AJOUTEES will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.