Mindset

LA CONFIANCE EN SOI AU TRAVAIL DÉCOUVREZ SES BIENFAITS

LA CONFIANCE EN SOI AU TRAVAIL
DÉCOUVREZ SES BIENFAITS

par YVES RIVOAL

En quoi le manque de confiance en soi peut-il constituer un handicap être clair sur ce qui vous motive dans la vie, et accepter d’essuyer des
dans une carrière ?

Tout simplement parce qu’il empêche d’oser, de se lancer dans des
territoires que l’on ne maîtrise pas parfaitement… Cela limite donc la
capacité à s’adapter au changement et à évoluer car on n’arrive pas à
prendre des initiatives lorsque l’on sort de son périmètre de sécurité. Du
coup, vous ne vous faites pas repérer, et ne serez donc pas la première
personne à qui l’on pensera pour une éventuelle évolution de carrière.

Quels conseils pourrait-on donner à quelqu’un qui n’a pas confiance
en lui ?

Il faut d’abord prendre conscience de tout ce qui contribue à nourrir la confiance en soi, ou à la détruire. Si vous ne vous pardonnez aucun échec, et si vous ne vous attribuez aucun succès, vous ne favorisez pas la construction de la confiance en soi. Il faut donc commencer par regarder ses réussites de manière constructive afin de capitaliser dessus en se disant que si vous avez réussi quelque chose, c’est grâce à vous, à vos compétences, aux bons réflexes que vous avez pu avoir.

Beaucoup de personnes considèrent aussi qu’elles font partie de la catégorie des gens qui n’ont pas confiance en eux, comme si c’était une fatalité, alors que la confiance en soi peut se construire, ou se restaurer. Autre postulat à faire tomber : avoir confiance en soi ne veut pas dire que l’on n’a pas peur. Les gens qui ont confiance en eux peuvent avoir peur ou être conscients du risque, parce que ne pas avoir peur, c’est de l’inconscience. Pour se rassurer, il faut accepter d’avoir des émotions, ne pas se laisser dominer par ses peurs, car elles font souvent apparaître le risque plus grand qu’il n’est en réalité, prendre en compte vos motivations et vos compétences, et du coup la balance se rééquilibrera. Il faut enfin être clair sur ce qui vous motive dans la vie, et accepter d’essuyer des échecs. Se donner le droit d’essayer est aussi un moyen efficace de construire la confiance en soi.

Quel rôle doivent jouer les managers dans la construction de cette
confiance en soi ?

En théorie, un rôle très important, cela devrait même faire partie de leurs priorités. Malheureusement, rares sont ceux qui ont le temps de le faire, et cette sensibilité n’est pas encore ancrée dans les réflexes managériaux. Dès qu’un projet est terminé, on se branche sur le suivant, sans prendre le temps d’analyser les facteurs clés de la réussite du projet que l’on vient de boucler. Beaucoup de managers n’osent pas non plus établir ce feedback positif auprès de leurs collaborateurs car ils ont peur qu’en retour, ceux-ci leur demandent une augmentation, comme si la reconnaissance effective des mérites devait forcément s’accompagner d’une rétribution financière. Or, le salaire est rarement la principale motivation. Ce que les salariés attendent, c’est que l’on reconnaisse la qualité de leur travail et de leurs aptitudes, car pour avoir confiance en soi, il faut se sentir à la bonne place et savoir que l’on fait du bon travail

Que faire lorsque le management ne remplit pas ce rôle ?

Il faut se reposer sur des collègues avec qui l’on peut avoir des moments de confiance et d’échanges. Quand on est face à une situation inconnue qui fait peur, il ne faut pas rester seul. Il est donc très important d’avoir autour de soi des personnes qui vous aideront à relativiser les risques et qui vous encourageront à dépasser cette peur.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer