L'expert

Dhouha Haddad: Sommet de la francophonie

Dhouha Haddad est une femme d’affaires Franco-Tunisienne, directrice de la Coopération & des Relations Internationales – WOESD Tunisie et Manager de AMD Consulting Ind. La femme d’affaires a récemment accordé une entrevue à notre rédaction dans laquelle elle est revenue sur les axes qui seront posés sur la table lors du prochain sommet de la francophonie et ce que l’Afrique gagnera au sortir de cette messe économique internationale francophone.

« Effectivement Le 20 et 21 novembre 2021, la Tunisie accueillera le 18ème sommet international de la francophonie sur l’île de Djerba, sur une initiative de notre ex président Béji Caid El Sebsi lors de sa participation du 17ème somment de l’OIF à Erevan en octobre 2018.

Ce sommet sera le plus grand évènement d’envergure jamais organisé par la Tunisie. Il constituera un nouveau défi et une échéance importante de l’affluence et le nombre de délégations participantes.

L’accent sera mis sur la nécessité de développer le volet économique et de mettre en valeur la diversité culturelle qui constitue l’une des richesses principales, d’où une réelle opportunité de faire connaitre sa culture.

Le sommet contribuera également à stimuler le commerce au sein de l’espace francophone par la participation d’hommes d’affaires de tous les bords et de tous les pays. Il aura pour but principal de renforcer l’espace économique francophone et répondre aux défis économiques, sociaux, énergétiques et environnementaux, ainsi que les déséquilibres croissants du système économique et financier dans le monde.

Il est important de noter que le partage du français a permis une meilleure résilience des relations commerciales sur ces 10 dernières années.

L’Afrique francophone devra donc renforcer et étendre l’aire culturelle et éducative francophone pour maximiser la croissance dans les secteurs tels que le tourisme, la technologie numérique, la santé, la recherche et le développement, infrastructure, secteur financier et minier.

Oser jouer sur la capacité d’attraction de l’identité française pour mieux exporter les produits et conquérir de nouveaux marchés.» a-t-elle confié à notre rédaction.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page